Archive for French Left

Ainsi sommes nous…

Posted in Travel with tags , , , , , , , , , on January 4, 2022 by xi'an

Yesterday in Cayenne, while boarding the Air France plane to Paris, we came across Christiane Taubira who was also taking this flight, and who wished us a happy new year. While my wish for 2022 is that she would be the presidential candidate for a united Left, I greatly fear this is unlikely to happen… Here are some paragraphs from a call to unity she wrote in Le Monde last week:

C’est nous qui pouvons traduire en politiques publiques des revendications dispersées et légitimes, portées par les féministes et les ouvriers, les professeurs et les employés, les gens des villes et ceux des cités, les communes rurales qui tiennent bon et celles qui se dépeuplent, toutes causes portées et illustrées autant par l’inventivité constatée dans les ronds-points, que par les images familières des syndicaux le poing levé, des banderoles et pancartes imaginatives des personnels soignants d’hôpitaux en burn-out, par l’impatience bruyante des pêcheurs exaspérés, l’arc de couleurs des cortèges LGBT, les impromptus des artistes et créateurs en tous genres, les fantaisies joyeuses et sérieuses des lycéens, la ronde et les performances de ces adolescents qui marchent pour la Terre, la biodiversité, le climat, la vie !

Ainsi sommes-nous, égaux et solidaires, libres, fiers et volontaires, divers dans nos apparences, nos enracinements, nos lignées, nos parcours, nos bagages culturels, liés par un destin collectif qui transcende nos péripéties personnelles, conscients que se trouve là notre insondable puits d’énergie, de vitalité et de créativité.

Et nous savons ce qui nous fait tenir ensemble. La République. Notre chose publique. Notre bien commun suprême. La République laïque qui nous protège de toute emprise et promet à chacune et chacun d’entre nous les conditions pour accomplir sa destinée choisie. C’est la haute mission de l’école que de pourvoir en savoirs et préparer en citoyenneté ; de susciter et nourrir l’esprit critique, celui-là même qui nous autorise à tout interroger, en premier lieu les dogmes et commandements, les assignations et les interdits, à pouvoir récuser au nom de la raison et des connaissances.

La République laïque protège autant notre liberté de conscience que notre liberté de culte, n’encombre notre citoyenneté d’aucune obligation de croyance ou non-croyance, mieux : par la loi pénale, elle nous protège individuellement de toute pression. Libres de devenir, libres, quoi que contredisent les circonstances réelles d’évitement et d’empêchement, expérimentées au quotidien par des millions d’entre nous, et qui font obstacle à cette promesse. Elle reste une promesse formelle et ferme, toujours à accomplir. Je sais les difficultés, les injustices et parfois la suspicion ou la morgue. C’est pourtant par-dessus qu’il faut forcer un chemin républicain.

%d bloggers like this: